Ville pays d art et d histoire jpg large

Empruntez l’exposition Villes et Pays d’art et d’histoire

L’exposition Villes et Pays d’art et d’histoire constituée de 15 panneaux présente le label Villes et Pays d’art et d’histoire à travers 3 territoires labellisés Amiens, Saint-Quentin et Noyon.

Candidat au label, le PETR présente en 8 items les patrimoines présents sur le territoire.

Itinérante de septembre 2017 à mai 2018 dans les 8 médiathèques du territoire, l’exposition a ensuite était visible durant le mois d’août 2018 à l’Office de Tourisme Haute Somme, puis présentée lors des Journées Européennes du Patrimoine le 16 septembre 2018 à l’Historial de la Grande Guerre de Péronne.

Aujourd’hui disponible, l’exposition peut faire l’objet d’un emprunt.

Un patrimoine de la Reconstruction

Après la Première Guerre mondiale, la reconstruction du territoire était une priorité nationale. Qu’il s’agisse de remettre en état, reconstruire ou réimplanter les bâtiments qu'ils soient publics ou privés. Entre 1919 et les années 1930, des architectes locaux et parisiens travaillent sur ces projets et notamment la constructions de nouveaux habitats répondant aux nouveaux critères d’hygiène (apparition des châteaux d’eau).

De nouveaux matériaux(béton, brique), peu chers et permettant une mise en œuvre rapide, sont employés. Le style architectural est également débattu,  les architectes s’entourent d’artistes sculpteurs, maitres verriers, de mosaïstes, afin de créer un ensemble cohérent.

Aujourd’hui, ce patrimoine de l’entre-deux-guerres aussi appelé patrimoine de la Première Reconstruction, répandu sur l’ensemble du Pays, fait unité et constitue l’une des nombreuses composantes fortes de l’identité du territoire.

Affiche basse def copie jpg page 001

Un patrimoine de diversité paysagère

Doingtdoingt 3

Les paysages du Santerre Haute Somme sont caractérisés notamment par la présence de la vallée de la Somme. L'ensemble de la vallée, au rôle évident de corridor fluviatile, est une entité forte de cohésion et de solidarité écologique des milieux. Sa faible déclivité laisse place à des espaces concentrant une richesse écologique et des espèces remarquables. Pour exemple, cette lenteur est un des facteurs de constitution de l’épaisse couche de tourbe tapissant le fond des rivières et est propice au développement de la faune et la flore. 

Outre la vallée de la Somme, le plateau du Santerre, espace d’openfield, est une autre carte d’identité paysagère du Santerre Haute Somme. Souvent traversés, regardés mais peu observés, ces paysages caractéristiques doivent être étudiés, préservés, partagés et compris.

Ces vastes espaces propices à l’agriculture sont habités depuis la Préhistoire. Terre de rencontres et de réseaux, la vallée de la Somme fut un espace longtemps convoité, puis frontalier. Terre nourricière et industrielle, la culture de la betterave sucrière façonne depuis près de 200 ans le paysage. Ces paysages patrimoniaux et historiques sont intimement liés à la mémoire des habitants.

culture aménagement du territoire patrimoine